Victoire sur la mort

Par • 12 Fév, 2012 • Catégorie: Vérité

>Un événement central

[…Alors, les chefs des prêtres et les pharisiens convoquèrent le Grand Conseil.

– Qu’allons-nous faire ? Disaient-ils. Cet homme accomplit trop de signes miraculeux ; si nous le laissons faire de la sorte, tout le monde va croire en lui…] (Evangile de Jean 11.47-48 Bible du Semeur)

[… Ils étaient en chemin pour monter à Jérusalem, et Jésus allait devant eux. Les disciples étaient effrayés, et ceux qui suivaient avaient peur. Il prit encore les Douze auprès de lui, et se mit à leur dire ce qui allait lui arriver : Nous montons à Jérusalem ; le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes. Ils le condamneront à mort, le livreront aux non -Juifs, se moqueront de lui, lui cracheront dessus, le fouetteront et le tueront ; et trois jours après il se relèvera. ] (Evangile de Marc 10 :32-34 NBS).

Par son enseignement et ses miracles, Jésus dérangeait beaucoup. Il dénonçait aussi l’orgueil et l’hypocrisie des hauts responsables. Ses idées et sa popularité exaspéraient le pouvoir religieux. Jésus arriva à Jérusalem acclamé par la foule.

Mais les chefs religieux avaient choisi de l’éliminer. Un soir, il fut arrêté. Son procès débuta aussitôt, en pleine nuit, et il s’acheva à l’aube sur une condamnation à mort. Jésus fut crucifié le jour même. L’entrée du tombeau fut scellée, et on fit poster une garde romaine. Mais au matin du troisième jour, le tombeau était vide et les gardes avaient mystérieusement disparu… Ce même jour, ses disciples le virent ressuscité…

« Mais, il a pu s’agir d’une hallucination collective … »

« Regardez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ; palpez-moi et regardez ;… »(Evangile de Luc 24.39 Bible NBS)

Ses disciples incrédules peuvent le toucher, lui parler et manger avec lui ; autant de détails incompatibles avec une hallucination. L’attitude des autorités juives et le comportement des disciples qui change radicalement, indiquent la survenue d’un événement absolument hors du commun. Pendant plus d’un mois, Jésus se présente à ses disciples, prend des repas avec eux, et leur apporte son enseignement.

Au mont des Oliviers, il donne ses dernières instructions : [… vous recevrez de la puissance quand l’Esprit saint viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et en Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. Après avoir dit cela, pendant qu’ils regardaient, il fut élevé et une nuée le déroba à leurs yeux.] (Actes des Apôtres 1 : 8-9 Bible NBS).

Quelques jours plus tard, ses disciples proclament sa résurrection à Jérusalem, au péril de leur vie. Les chefs religieux réagissent violemment et font tout pour étouffer l’affaire. Un certain Saul de Tarse est chargé d’organiser la répression. Mais Saul de Tarse se convertit à la foi chrétienne sur la route de Damas. Il deviendra l’apôtre Paul… L’ennemi le plus acharné des chrétiens sera désormais le plus ardent défenseur de la foi chrétienne et son plus grand théologien.

 

>Que dois-je faire pour devenir chrétien ?

Jésus m’appelle à changer, à lui faire totalement confiance. Il me faut rencontrer des chrétiens, découvrir qu’il est bien plus qu’un prophète, comprendre le sens de sa mort à la croix. Jésus a le pouvoir de transformer ma vie, de faire de moi un homme nouveau, une femme nouvelle.

Suis-je prêt à me remettre en question ? Suis-je prêt à laisser Dieu bousculer mes habitudes et mes préjugés ? Je dois m’attendre à rencontrer de l’opposition. « Mieux vaut subir l’injustice que la commettre » disait Socrate.
Suis-je prêt à affronter l’incompréhension, les moqueries et la méchanceté des hommes ?

 

>Le conseil des méchants

« Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants… » Dit la Bible (Psaume1.1).

Quel est donc ce conseil des méchants ? C’est simple : rejeter le Dieu de la Bible et mettre en doute sa parole… On constate que ces idées sont partagées par beaucoup d’esprits dits « éclairés »ou « d’avant-garde ». L’étincelle de la vérité aurait-t-elle jailli de l’esprit des artisans du mal avant d’illuminer la pensée des philosophes modernes? La pensée moderne se réclame de la raison souveraine. Ses raisonnements, malheureusement faussés à la base par des préjugés, ne peuvent mener à la vérité.

Loin de la raison raisonnante, de la folie d’orgueil de la posture moderne, il existe une autre raison, plus humble, curieuse de l’intelligibilité de monde. Or, la foi chrétienne n’est pas du domaine de la croyance. Elle repose sur des faits, des écrits et des témoignages. Nous avons de bonnes raisons de penser que la Bible dit vrai.

L’homme moderne ne se préoccupe guère de l’au-delà, comme si le sujet était tabou. L’importance de la question de l’au-delà mériterait pourtant que l’on y réfléchisse sérieusement.

« …Il faut avoir perdu tout sentiment pour être dans l’indifférence de savoir ce qui en est… Rien n’est plus important que cela, et on ne néglige que cela ! » Ecrivait déjà Pascal au 17eme siècle.

Il est effarant de voir si peu de gens s’en soucier. Un grand nombre de personnes choisissent de vivre sans vraiment étudier la question, comme si la chose n’en valait pas la peine…

L’homme d’aujourd’hui n’est pas aussi raisonnable qu’il le prétend.

Marqué comme: