Choisir sa destinée

Par • 27 Août, 2012 • Catégorie: Vérité

>> Choisir ma destinée

Nous ne sommes pas dans un monde virtuel. La réalité des choses nous dépasse. Nous ne percevons que l’écorce du réel, la partie visible de la réalité. La vérité fondamentale des choses nous échappe. Devant l’infini des possibles, nos chances d’exister étaient absolument infimes. Pourtant nous sommes là, nous appartenons bien au réel…

Dieu lui-même nous a appelés à l’existence et fait naître dans ce monde. La Bible est formelle : nous n’avons qu’une vie. Avons-nous conscience de la fragilité et de la brièveté de cette vie ?

Nous n’avons une seule vie à vivre… Notre destinée se joue ici-bas.

Quelle place Dieu a-t-il dans notre vie?

Jésus met en garde : « Entrez par la porte étroite ; car large est la porte et spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.  » (Mt 7 :13-14  NBS).

Le constat  de Jésus est terrible. Ce monde n’est pas tout. Les apparences sont trompeuses. La Bible nous avertit des conséquences inévitables de nos choix. Nous n’avons pas le droit de nous tromper…

 

>>  Mais, est-ce que l’enfer existe vraiment ? 

Beaucoup n’iront pas au ciel : Jésus le dit, et il doit savoir de quoi il parle. Un jour, Dieu jugera le monde. Chacun devra alors répondre de ses paroles et de ses actes.

Pour ceux qui  n’ont jamais cherché à savoir ou refusé d’entendre et de comprendre, les conséquences risquent d’être redoutables. On ne se moque pas de Dieu impunément. La Bible écarte toute idée de purgatoire ou de réincarnation. Seul Jésus peut nous sauver d’une condamnation éternelle. Or Dieu offre son salut à tous, et personne ne doit se croire trop indigne pour en bénéficier.

« … Je ne repousserai pas celui qui vient à moi » dit Jésus. (Jn 6.37  Bible du Semeur).

« Cherchez le SEIGNEUR pendant qu’il se laisse trouver ; invoquez-le pendant qu’il est proche. Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme malfaisant ses pensées ; qu’il revienne au SEIGNEUR, qui aura compassion de lui, à notre Dieu, qui pardonne abondamment. » (Es 55.6-7  NBS).

Il est encore temps de changer. Aujourd’hui même, vous pouvez devenir chrétien, reconnaître vos erreurs et vos fautes devant Dieu, faire confiance à Jésus… Dieu vous demande de changer votre manière de vivre. Pour suivre Jésus, il faudra marcher à contre-courant, établir de nouvelles priorités, aller contre certaines valeurs qu’on veut vous imposer.

Jésus  n’a pas promis que ce serait facile. Des difficultés, des oppositions surgiront sur votre route, mais Dieu, qui est fidèle, vous donnera la force de surmonter ces épreuves. Jésus avertit : « Celui qui n’est pas avec moi, est contre moi » (Mt 12.30  NBS).La neutralité est impossible. Vous devez choisir votre camp. C’est le choix le plus important de votre existence.

 

>> Je verrai plus tard…

Devenir chrétien est un engagement. Il faut bien comprendre ce que cela implique. Mais vous auriez tort de trop attendre, car vous jouez votre existence. Beaucoup ont gâché leur vie par insouciance, en négligeant l’essentiel. Il est terrible de mourir sans saisir le sens de sa vie… Chaque jour qui passe est unique. Le cours du temps est irréversible. J’ignore de quoi demain sera fait. Or la vie est une affaire de choix, et la négligence est mauvaise conseillère. C’est maintenant qu’il faut choisir : dire oui à Dieu, ou refuser … Faire le bon choix, c’est une grande sécurité pour l’avenir.

La vérité n’est pas du côté des violents, des orgueilleux et des moqueurs. Devant Dieu, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. Votre destin n’est pas tracé à l’avance. Vous pouvez choisir le bien et rejeter le mal. Si beaucoup de choses échappent à votre volonté, vous avez néanmoins la responsabilité du choix. En Dieu, tout est lumière et beauté. Il faut choisir entre le bien et le mal, la lumière ou les ténèbres…

 

>> Répondre à l’appel de DIEU.

Vaut-il mieux  être ou ne pas être ? Vaut-il mieux exister ou ne pas exister ?
Ici, ce n’est pas nous qui choisissons, car c’est Dieu qui décide. Le Seigneur de l’Univers nous observe, il sonde nos pensées. Dieu ne regarde pas aux apparences.
Notre société mise tout sur les apparences. Plus que jamais les hommes soignent l’extérieur. Or, les apparences sont souvent trompeuses . « L’habit ne fait pas le moine, tout ce qui brille n’est pas or » dit le dicton. La valeur d’un homme ou d’une femme dépend-elle de sa beauté, de ses richesses ou de sa célébrité ? Le domaine des apparences est un monde incertain. C’est le royaume de l’éphémère, du prestige et de la dissimulation, l’univers impitoyable de la compétition et de la performance. Alors, on sait à quoi s’en tenir.
Vaut-il mieux être à l’écoute de Dieu ou vivre pour soi même ? Nos pensées vont déterminer notre destinée. Nous ne sommes pas responsables de notre départ dans la vie, mais nous sommes responsables de ce nous serons à l’arrivée. A travers la littérature, le théâtre, le cinéma, beaucoup d’auteurs ont dénoncé l’hypocrisie de notre société : apparence de bonheur, de sagesse, de vertu, de justice…  Dieu non plus n’est pas dupe.
Que dit Jésus ?  :« …la lumière est venue dans le monde, mais les hommes lui ont préféré les ténèbres… » (Jn 3. 19  Bible du Semeur). Il y a un choix à faire :  demeurer  dans le «vouloir paraître » ou répondre à l’appel de Dieu, se mettre en marche pour devenir un homme nouveau, une femme nouvelle.

 

Notre Eglise est rattachée à la Fédération Protestante de France et associée au CNEF. Nos Eglises sont héritières de la Réforme protestante du 16è siècle, avec les Réformateurs Martin Luther, Jean Calvin et d’autres. Elles représentent différents courants du protestantisme qui est l’une des grandes familles du christianisme. La principale affirmation des protestants est le salut de l’homme par la grâce de Dieu, par la foi seule. Par ailleurs nous reconnaissons la Bible comme seule autorité en matière de foi.

Jésus a laissé un message très important pour les hommes et les femmes d’aujourd’hui. Nous souhaitons que tous puissent découvrir ce message, se forger une opinion, et disposer d’une réelle liberté de choix pour exprimer leurs convictions.

Jannick CORBEAU

Marqué comme: